Navigation – Plan du site
382
Amīn Farajpūr

Miyān-e vāqeʿiyyat va ro’yā. Tehrān, Nāmjūfard, 1380/2001, 132 p. [Entre rêve et réalité]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Relectures des dossiers de dix vedettes du cinéma iranien des années 90. Ces années consacrent une nouvelle génération de jeunes actrices et acteurs du cinéma iranien portée avec lui sur les podiums des festivals internationaux par ʿAbbās Kiyārostamī, Moḥsen Maḫmalbāf et quelques autres. Les carrières de dix d’entre eux sont ici analysées par l’A. : six actrices de 26 à 37 ans (Nīkī Karīmī, Māhāyā Peṭrosiyān, Hediye Tehrānī, Laʿyā Zangane, Vīškā Āsāyeš et Mītrā Ḥajjār ; quatre acteurs de 30 à 41 ans (Abolfaḍl Pūr-ʿArab, Farīborz ʿArabniyā, Pārsā Pīrūzfar, Moḥammad-Reḍā Forūtan). La plus jeune avait deux ans à la révolution et le plus âgé 17 ans. C’est dire que cette génération représente exactement la société iranienne post-révolutionnaire qui a connu la guerre, la transformation radicale des modes de vie en Iran, un certain isolement au niveau international et une reconstruction nationale. Une génération qui porte un regard neuf, original et lucide sur le monde qui est le sien.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Amīn Farajpūr, « Miyān-e vāqeʿiyyat va ro’yā. Tehrān, Nāmjūfard, 1380/2001, 132 p. [Entre rêve et réalité] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 24 | 2003, document 382, mis en ligne le 05 janvier 2010, consulté le 25 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/35023

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page