Navigation – Plan du site
33
‘Alī Moḥammad Ḥaqqšenās

« Vāže-sāzī-e darūn-matn, yek ‘elāj-e qaṭ‘ī ». Našr-e Dāneš, 17, 1 (1379/2000), pp. 27-31.

Compte-rendu réalisé par Charles-Henri de Fouchécour

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Immense est le problème des mots nouveaux nécessaires à l’expression des besoins nou­veaux de notre temps. L’auteur examine les quatre voies possibles : 1) l’emprunt (vām-gīrī), direct ou par l’intermédiaire d’une autre langue, comme le turc, ou par adaptation nouvelle d’un mot ancien de la langue empruntée, ou par emprunt d’un mot déjà adapté par une langue sœur ; 2) l’extension de sens d’un mot existant ; 3) la construction grammaticale correcte (v.gr. ja‘be-ye āvāz, grammophone) ; 4) la dérivation, comme razmāyeš, manœuvre. Il est clair que seules conviennent les deux dernières manières : composition grammaticale (tarkīb-e naḥvī ) et construction de mot (vāže-sāzī ), i.e. usage de mots et d’éléments lexicaux déjà existants dans la langue emprunteuse. L’extension de sens (basṭ-e ma‘nā’ī ) est source de confusion et peut contredire la grammaire ; ce n’est pas un véritable enrichissement de la langue. Seule la dérivation est capable de produire de vrais mots qui auront longue vie. Il faut encore distinguer la confection de mots faite arbitrairement, hors contexte (vāže-sāzī-e borūn-matn), par des spécialistes d’un domaine, par des traducteurs, etc., comme bād-roft (érosion éolienne). Elle est bien « persane », c’est une sorte de palier de raffinage (pālāyeš). Mais seuls les mots nouveaux créés en contexte (darūn-matn) seront les plus vite acceptés et répandus. Ceci suppose que les créateurs soient exercés à la dérivation (ṣarf-e ešteqāq), qu’ils aient le sens de la langue et de ses rythmes, de sorte qu’ils perçoivent ce qui conviendra à l’usage courant de tous.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Charles-Henri de Fouchécour. ‘Alī Moḥammad Ḥaqqšenās, « « Vāže-sāzī-e darūn-matn, yek ‘elāj-e qaṭ‘ī ». Našr-e Dāneš, 17, 1 (1379/2000), pp. 27-31. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 23 | 2002, document 33, mis en ligne le 08 février 2010, consulté le 20 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/35165

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page