Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 233. Histoire, Art et Archéologie, ...3.2. Ouest de l’Iran3.2.2. Pré-Achéménides et Achémén...« Der achaimenidische Löwengreif ...

85
Hubertus Von Gall

« Der achaimenidische Löwengreif in Kleinasien. Bemerkung zu dem sog. “Zerbrochenen Löwengrab” bei Hayranvelisultan in Phrygien ». AMIT, 31, pp. 149-160.

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn

Texte intégral

1La tombe achéménide du Yılantaş (« Pierre du serpent ») est connue depuis longtemps. Elle se trouve à 90 m d’une autre tombe, celle du Büyük Arslantaş (« Grande pierre du lion »). Toutes deux sont en ruine et portent des images de « lion » ou plutôt, pour la tombe du Yılantaş, d’un griffon, comme le montre l’A. à l’aide d’autres exemples pris entre autres dans l’architecture anatolienne. La reconstitution du griffon est concluante, la raison du choix de ce motif l’est moins. Le prince phrygien aurait reçu un vase à griffon d’une autorité perse et, fier de ce cadeau, l’aurait fait imiter sur sa tombe.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Hubertus Von Gall, « « Der achaimenidische Löwengreif in Kleinasien. Bemerkung zu dem sog. “Zerbrochenen Löwengrab” bei Hayranvelisultan in Phrygien ». AMIT, 31, pp. 149-160. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 23 | 2002, document 85, mis en ligne le 08 février 2010, consulté le 07 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/35291 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.35291

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search