Navigation – Plan du site
109
‘Abd al-Raḥmān Ḍarrābī

Tārīḫ-i Kāšān. Īraj Afšār éd., Tehrān, 1378/1999, 650 p. + ill.

Compte-rendu réalisé par Denise Aigle

Entrées d’index

Rubriques :

4.0. Généralités
Haut de page

Texte intégral

1Cet ouvrage, édité avec grand soin par Īraj Afšār, traite de la géographie humaine de Kāšān et de sa région. Dans sa préface, l’éditeur explique comment, à l’époque qajare, ont été rédigés beaucoup d’ouvrages d’histoire locale. En effet, les rois de cette dynastie souhai­taient rassembler des données géographiques et historiques sur les villes importantes et sur les différentes régions du pays. Les informations furent collectées auprès des savants et des érudits de l’époque.

2L’auteur du Tārīḫ-i Kāšān, selon son propre témoignage dans la notice qu’il consacre à sa famille, a commencé la rédaction de l’ouvrage en 1287/1908 et l’a achevée en 1288/1909. Le texte s’appelait, à l’origine, Mir’āt al-Qāšān. Comme dans toutes les histoires régionales, le premier chapitre concerne la géographie physique et les vertus (faḍā’il) de la région. Plusieurs chapitres sont consacrés à la description des villages, forteresses, jardins, forêts, prairies, mines ; on y trouve des indications sur le climat (pluviosité, neige). D’autres chapi­tres donnent un grand nombre de renseignements sur le commerce, l’artisanat, les habitants et leurs coutumes. L’auteur a réuni les biographies des personnages les plus importants de la ville, des familles de notables et d’hommes de religion. Le chapitre cinq est consacré à l’histoire politique de la ville et à ses gouverneurs. Le chapitre six est particulièrement inté­ressant car, outre la description des merveilles (‘ajā’ib) de la nature, l’auteur a rédigé des notices sur les bâtiments de la ville (mosquées, madrasas, caravansérails, tombeaux, etc.) ; il mentionne également le nom de tous les voyageurs qui ont traversé ou séjourné dans cette région ainsi que les raisons et les conditions de leur voyage.

3Īraj Afšār a ajouté à l’édition du texte un grand nombre de ta‘līqāt (pp. 459-567) du plus grand intérêt. On trouve également un index des termes techniques (pp. 601-610), des noms propres de personnes (pp. 611-631), des noms géographiques et des bâtiments (pp. 632-650). L’édition de Īraj Afšār repose sur deux manuscrits (Bibliothèque du Majles à Téhéran et Bibliothèque nationale de France).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denise Aigle. ‘Abd al-Raḥmān Ḍarrābī, « Tārīḫ-i Kāšān. Īraj Afšār éd., Tehrān, 1378/1999, 650 p. + ill. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 23 | 2002, document 109, mis en ligne le 08 février 2010, consulté le 23 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/35329

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page