Navigation – Plan du site
120
Jean-Claude Garcin

« Les villes », in : J.-C. Garcin, dir., Etats, sociétés et cultures du monde musulman médiéval Xe-XVe s. Tome II, Paris, P.U.F., 2000, pp. 129-171.

Compte-rendu réalisé par David Durand-Guédy

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1J.-Cl. Garcin a choisi de rédiger lui-même les chapitres sur les villes dans la synthèse dont il est maître d’œuvre (cf. c.r. n° 10). Le premier article rassemble sous une forme extrêmement synthétique ce que l’on sait aujourd’hui des caractéristiques des villes musul­manes et des transformations qui les affectèrent. Il fournit des éléments de réponse aux questions suivantes : comment la population des villes se renouvelle-t-elle ? Qui exerce le pouvoir en ville ? Qui est le principal créateur du cadre urbain ? Comment se caractérise l’espace urbain des villes d’Islam ? Quels sont les acteurs sociaux dans la ville ?

2Le second article rappelle les divers modèles théoriques qui ont été élaborés pour saisir le phénomène urbain : l’école française inspirée par les frères Marçais et le modèle de la « ville islamique » tout entière expliquée par la religion, Cl. Cahen et ses recherches pionnières sur l’autonomie urbaine, I. Lapidus et la « ville musulmane » lieu d’intersection de multiples réseaux, E. Wirth et la « ville orientale » définie uniquement par son bazar (cf. c.r. n° 361). Après ce panorama historique, l’A. fait un inventaire des questions qui devraient guider la recherche sur les villes : les autorités dans la ville ont été les mêmes pendant ces cinq siècles, mais ont-elles joué le même rôle ? pourquoi y a-t-il à partir de l’époque ottomane séparation entre habitat, commerce et culte ? quel est le degré d’autonomie des milieux urbains ? y a-t-il un champ politique urbain propre ? quelle est l’importance des flux commerciaux traversant les villes ? la ville fut-elle un lieu de consommation somp­tuaire ou d’accumulation ? comment définir les mentalités urbaines ? comment quantifier le phénomène urbain ? Les exemples sont surtout pris dans l’Egypte et la Syrie médiévales, que l’auteur connaît particulièrement bien pour avoir longtemps travaillé sur le sujet. Le spécialiste de l’histoire de l’Iran a beaucoup à apprendre de ces travaux, en terme de métho­des et de problématique, quand on connaît le grand retard de la recherche sur les villes iraniennes médiévales.

3Ces deux articles sont complétés par une bibliographie sélective raisonnée et une série de cartes résumant les phénomènes de domination exercés par les villes (t. II, partie sur les « outils de travail »). [Ce compte rendu concerne également le n°121]

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

David Durand-Guédy. Jean-Claude Garcin, « « Les villes », in : J.-C. Garcin, dir., Etats, sociétés et cultures du monde musulman médiéval Xe-XVe s. Tome II, Paris, P.U.F., 2000, pp. 129-171. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 23 | 2002, document 120, mis en ligne le 08 février 2010, consulté le 22 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/35358

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page