Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 234. Histoire, Période Musulmane4.2. Histoire du XVe au XIXe siècle4.2.1. Safavides et QâjârsThe Persian textile industry in h...

144
Willem Floor

The Persian textile industry in historical perspective, 1500-1925. Paris, L’Harmattan/Société d’Histoire de l’Orient (« Moyen-Orient et Océan Indien, XVIe-XIXe siècles », vol. 11), 1999, 399 p.

Compte-rendu réalisé par Jean-Pierre Digard

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Plusieurs surprises attendent le lecteur de ce livre. La première est de n’y trouver à peu près rien sur le tapis  objet il est vrai surétudié (voir dernièrement Leonard M. Helfgott, Ties that bind: A social history of the Iranian carpet, Washington, 1994 ; recension dans Abs. Ir. 17-19, n° 899). La seconde est d’y découvrir cinq parties presque totalement indé­pendantes les unes des autres.

2Les deux premières parties, attendues, prévisibles, sont consacrées aux caractéristiques générales de l’industrie textile en Iran  matériaux, métiers, centres de production, etc.  et au développement historique de cette industrie durant les époques safavide, zand et qâjâr.

3Vient ensuite un glossaire abondamment documenté de quelque 139 mots persans concernant les textiles, les types de tissus, les vêtements, les techniques de fabrication, les métiers, etc., classés par ordre alphabétique, hélas dans une transcription anglaise courante trop imprécise.

4La quatrième partie traite des vêtements iraniens aux époques safavide, zand et qâjâr, de leur évolution historique, avec deux sections consacrées plus particulièrement à un type de coiffure, le tāj (que l’auteur transcrit tadj ), et aux manteaux d’honneur, les ḫal‘at (khel’at). La surprise  bonne surprise, en l’occurrence  vient ici du point de vue adopté par l’A., point de vue technique et économique, qui complète et élargit le point de vue exclusivement esthétique habituel chez les historiens de l’art.

5Les deux dernières parties sont sans doute les plus originales dans la mesure où elles traitent de sujets sur lesquels on ne disposait jusqu’à présent que d’informations fragmen­taires et dispersées : les châles iraniens, qui n’avaient rien à envier à leurs homologues du Cachemire, pour la cinquième partie, et la « Kerman goat’s wool, or kork » (« bourre » ou « duvet » en français spécialisé) pour la sixième partie.

6Le tout est complété par une importante bibliographie.

7A l’arrivée, on ne regrette donc pas le parti, si surprenant au départ, adopté par l’A. pour cet ensemble de mises au point et de synthèses sur des aspects peu étudiés et méconnus de l’histoire de l’industrie textile et du vêtement en Iran, mises au point et synthèses d’autant plus utiles qu’elles sont servies, comme toujours chez W.F., par une connaissance inégalée des sources primaires, persanes et néerlandaises notamment, de l’histoire sociale et économi­que de l’Iran.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Pierre Digard. Willem Floor, « The Persian textile industry in historical perspective, 1500-1925. Paris, L’Harmattan/Société d’Histoire de l’Orient (« Moyen-Orient et Océan Indien, XVIe-XIXe siècles », vol. 11), 1999, 399 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 23 | 2002, document 144, mis en ligne le 08 février 2010, consulté le 07 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/35396 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.35396

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search