Navigation – Plan du site
232
Jambet, Christian

Se rendre immortel suivi du Traité de la résurrection de Mollâ Sadrâ Shîrâzî. Paris, Fata Morgana, 2000, 189 p.

Compte-rendu réalisé par Mohammad Ali Amir-Moezzi

Entrées d’index

Rubriques :

9. Philosophie
Haut de page

Texte intégral

1En une centaine de pages, Ch. Jambet nous offre une présentation aussi savante que limpide du système de pensée ṣadrien ; système et non seulement philosophie puisque celle-ci fait partie d’un ensemble beaucoup plus vaste de pratiques et de théories spéculatives dont le but n’est rien de moins, nous apprend pertinemment Ch. Jambet, que l’acquisition de l’immortalité. A travers une analyse dense de l’ontologie, de la psychologie, de la mystique et de l’eschatologie de Mollā Ṣadrā, on se rend compte comment pour celui-ci le travail sur soi, la quête purificatrice de perfectionnement des « Amis de Dieu », provoque une intensifi­cation de l’être, entraînant une transformation au sein de la substance même de l’individu, cristallisant un corps subtil qui ne sera pas détruit par la mort physique. Les awliyā’-s sont plus que les hommes ordinaires, ils possèdent plus d’être. Ch. Jambet montre ainsi combien « le mouvement substantiel » se trouve au centre de la mystique et de l’eschatologie ṣadriennes et combien pour le philosophe de Shīrāz, s’appuyant sur le ta’wīl comme chemin de l’intensification de l’être, les frontières sont poreuses entre matière et esprit, extérieur et intérieur, le monde et l’au-delà, corps et âme. Suit très adéquatement la traduction, belle et précise, de l’importante Risālat al-ḥašr dans l’édition de M. Khājavī (Téhéran, 1363/1984). On aurait souhaité cependant que les termes et expressions techniques soient reproduits de temps en temps en transcription. Par ailleurs, il faut ajouter que l’on comprend mal les points de vue de Sajjad Rizvi qui, dans son c.r. du livre dans Transcendent Philosophy II/2, 2001, pp. 98-101, croit épingler le « corbinisme » radical de l’auteur et réfute notamment le fait que, comme le montre Ch. Jambet, Mollā Ṣadrā ait été un partisan de la liberté spirituelle absolue et un adepte du ta’wīl et de la supériorité du bāṭin sur le ẓāhir. Une telle méconnais­sance des écrits ṣadriens de la part d’un recenseur est tout simplement inadmissible. Qu’il suffise de renvoyer, outre les centaines de pages disséminées à travers l’œuvre en arabe du philosophe, à la totalité de son traité en persan Se aṣl ainsi qu’à ses Maṯnavī-s.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mohammad Ali Amir-Moezzi. Jambet, Christian, « Se rendre immortel suivi du Traité de la résurrection de Mollâ Sadrâ Shîrâzî. Paris, Fata Morgana, 2000, 189 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 23 | 2002, document 232, mis en ligne le 08 février 2010, consulté le 26 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/35616

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page