Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 2313. Sciences Politiques et Droit ...13.1. IranRūznāma va rūznāma-negārī dar Ḫor...

349
Ḥoseyn Elāhī

Rūznāma va rūznāma-negārī dar Ḫorāsān az āġāz tā šahrīvar 1320. Mašhad, Dānešgāh-e Ferdowsī-e Mašhad, 1379/2000, 251 p., index. [Presse et journalisme au Ḫorāsān des origines jusqu’à 1941]

Compte-rendu réalisé par Yann Richard

Entrées d’index

Rubriques :

13.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1L’auteur rappelle en introduction l’importance de la presse pour étudier l’histoire sociale. Il a fouillé toutes les bibliothèques de Mašhad et de Téhéran (principalement l’Université de Téhéran, la Bibliothèque nationale (Mellī), celles du Majles et enfin de la fondation Malek) pour reconstituer, parfois à partir d’exemplaires déchirés, récupérés dans des sacs ou des cartons oubliés, des journaux attestant de la vitalité du journalisme dans la région du Ḫorāsān au début du 20e s. Les premiers journaux iraniens datent de la fin de Nāṣer od-Dīn Šāh mais il faut attendre l’époque de la Constitution pour voir apparaître la presse du Ḫorāsān : Adab, orāsān, Ḫoršīd, Ṭūs... et bien sûr la série des Now Bahār, Tāza-Bahār. Une nouvelle époque est ouverte en 1921 avec une explosion de nouveaux titres, mais aussi beaucoup de turbulences politiques : Aḥmad Bahār Tehrānī (fondateur de Bahār), partisan du colonel Pesyān, ira en prison, comme beaucoup de ses confrères de l’époque. Même si les débuts du journalisme dans cette province furent moins brillants qu’à Tabrīz ou Téhéran, de grandes plumes s’y sont révélées, notamment celle de Moḥammad-Taqī Bahār, militant acharné des libertés constitutionnelles. Mašhad a eu avec lui, avec Ḥeydar Ḫān, Adīb ol-Mamālek et bien d’autres encore des pages glorieuses d’histoire politique et littéraire qui sont attestées dans la presse. De nombreuses références et des fac-similés rendent la consultation de ce volume très aisée. Elle complète utilement l’ouvrage classique plus général de Ṣadr Hāšemī, Tārī-e jarā’ed va majallāt-e Īrān (Eṣfahān 1328-1332, réimprimé récemment et dont il existe aussi un index : M. Beheštī-Pūr, Fehrest-e nām-e ašḫāṣ dar Tārīḫ-e jarā'ed va majallāt-e Īrān-e čahār jeldī-e Moḥammad Ṣadr Hāšemī. Tehrān, Rowzāna-kār, 1376). Il y aura bientôt une documentation extrêmement complète sur le sujet avec la publication du grand ouvrage de Nāṣer od-Dīn Parvīn (Tārīḫ-e rūznāma-negārī-e īrāniān va dīgar pārsī-nevīsān. I. Peydāyeš. Tehrān, Markaz-e našr-e dānešgāhī, 1378) et celle de quelques monographies sur l’histoire de la presse dans différentes provinces (cf. Fereydūn Nowzād, Tārīḫ-e jarāyed va majallāt-e Gīlān (az āġāz tā enqelāb-e eslāmī). Tehrān, Vezārat-e farhang va eršād-e eslāmī, bahār 1379). Le livre de Ḥ. Elāhī vaut surtout par la découverte de documents rares que nous devons à l’opiniâtreté d’un excellent historien.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yann Richard. Ḥoseyn Elāhī, « Rūznāma va rūznāma-negārī dar Ḫorāsān az āġāz tā šahrīvar 1320. Mašhad, Dānešgāh-e Ferdowsī-e Mašhad, 1379/2000, 251 p., index. [Presse et journalisme au Ḫorāsān des origines jusqu’à 1941] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 23 | 2002, document 349, mis en ligne le 08 février 2010, consulté le 05 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/35656 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.35656

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search