Navigation – Plan du site
359
Hourcade, Bernard

« Qui parle persan en Iran ? », in : Daniel Balland éd., Hommes et terres d’islam. Mélanges offerts à Xavier de Planhol. Tome I, Téhéran, IFRI (Bibliothèque iranienne 53), 2000, pp. 419-434.

Compte-rendu réalisé par Christian Bromberger

Entrées d’index

Rubriques :

15.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1D’après le recensement de 1986, 85% des Iraniens parlent le persan. Cette diffusion massive, fruit de l’expansion de l’autorité de l’État central, de la scolarisation, du dévelop­pement des activités industrielles et commerciales, ne va pas sans contrastes entre les sexes, les zones de résidence (rurale ou urbaine) mais surtout entre les générations. Sur le plan régional, la diffusion de la langue nationale se calque sur le grand partage qui façonne culturellement et économiquement l’Iran : à un bloc central persan s’opposent les marges du nord-ouest (Azeris, Kurdes) et du sud-est (Baloutches). Ces deux ensembles périphériques sont « faiblement reliés entre eux par les minorités arabes au sud (...) et par les populations caspiennes, turkmènes et kurdes sur la frontière nord du pays ». Bon bilan dont les commen­taires affinent ceux présentés dans l’excellent Atlas d’Iran et invitent à des investigations locales sur l’usage des langues.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christian Bromberger. Hourcade, Bernard, « « Qui parle persan en Iran ? », in : Daniel Balland éd., Hommes et terres d’islam. Mélanges offerts à Xavier de Planhol. Tome I, Téhéran, IFRI (Bibliothèque iranienne 53), 2000, pp. 419-434. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 23 | 2002, document 359, mis en ligne le 08 février 2010, consulté le 19 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/35679

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page