Navigation – Plan du site
368
Digard, Jean-Pierre

« Chah des chats, chat de chah ? Sur les traces du chat persan », in : Daniel Balland, éd., Hommes et terres d’islam. Mélanges offerts à Xavier de Planhol. Tome I, Téhéran, IFRI (Bibliothèque iranienne 53), 2000, pp. 321-338.

Compte-rendu réalisé par Christian Bromberger

Entrées d’index

Rubriques :

16.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1Le chat dit persan pose une énigme. Nulle trace, en effet, dans l’Iran contemporain de ce chat à poil long et au corps massif que prisent les Occidentaux. « Quel est donc ce Persan que les Persans ignorent ? »

2L’A. retrace l’introduction de ce type de chat en Europe (l’Aixois Peiresc a été l’initiateur de cette mode au 17e s.), analyse les appellations dont on l’a affublé (« angora » – de Ankara – domine jusqu’au 18e s. avant d’être supplanté par « persan »), s’interroge sur l’origine de cette race (« on a de bonnes raisons de penser que cette mutation a pu apparaître en plusieurs endroits du Moyen-Orient ») et enfin sur sa disparition en Iran où sa présence est attestée jusqu’à la fin du 19e s. (l’élevage de ces chats cessa sans doute quand les Occi­dentaux purent se passer d’en importer).

3Article solidement documenté, écrit avec un plaisir manifeste, qui lève une grande partie du mystère.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christian Bromberger. Digard, Jean-Pierre, « « Chah des chats, chat de chah ? Sur les traces du chat persan », in : Daniel Balland, éd., Hommes et terres d’islam. Mélanges offerts à Xavier de Planhol. Tome I, Téhéran, IFRI (Bibliothèque iranienne 53), 2000, pp. 321-338. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 23 | 2002, document 368, mis en ligne le 08 février 2010, consulté le 19 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/35696

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page