Navigation – Plan du site
374
Vita Sackville-West

Une aristocrate en Asie. Récit d’un voyage en pays bakhtyar, dans le sud-ouest de la Perse [Twelve Days, 1928]. Trad. de l’anglais par Isabelle Di Natale, Paris, Editions du Rocher (coll. « Anatolia »), 2000, 153 p.

Compte-rendu réalisé par Jean-Pierre Digard

Entrées d’index

Rubriques :

16.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1Au printemps 1926, l’A. accompagne son mari Lord Harold Nicholson, diplomate en poste à Téhéran et écrivain anglais célèbre, ainsi que deux autres Occidentaux, dans la traversée du pays baḫtiyārī. Partis de Šalamzār (dans le Čahār-Mahāl) avec des montures et une escorte prêtées par des ḫān baḫtiyārī, les voyageurs mirent douze jours (d’où le titre anglais original du livre) pour atteindre le Ḫūzestān par la « route Lynch » (piste aménagée par les Britanniques dans les années 1880 pour faciliter la circulation entre les champs pétrolifères et Eṣfahān).

2De ce court voyage, qui semble prodigieusement l’ennuyer depuis le début, l’A. ne retient à peu de choses près que les inconforts et les difficultés. Son insensibilité aux paysa­ges, pourtant magnifiques dans cette région, n’a d’égal que son indifférence aux hommes  hommes qu’au demeurant elle ne fera que croiser puisque les quatre Occidentaux se déplacent en sens inverse de la nomadisation de printemps des Baḫtiyārī (p. 64) et qu’ils déclinent, pour ne pas retarder leur voyage, les invitations des nomades (p. 58) !

3L’intérêt de ce récit de voyage narcissique et superficiel, à la valeur documentaire à peu près nulle, tient uniquement à la personnalité de son auteur (1892-1962), aristocrate non conformiste et cynique, membre du groupe littéraire de Bloomsbury et amie de Virginia Woolf à qui elle inspira le personnage androgyne d’Orlando (1928) et qui lui écrivit, dans une lettre datée de 1927 : « ne parlons pas de cœur, vous n’en avez pas ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Pierre Digard. Vita Sackville-West, « Une aristocrate en Asie. Récit d’un voyage en pays bakhtyar, dans le sud-ouest de la Perse [Twelve Days, 1928]. Trad. de l’anglais par Isabelle Di Natale, Paris, Editions du Rocher (coll. « Anatolia »), 2000, 153 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 23 | 2002, document 374, mis en ligne le 08 février 2010, consulté le 21 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/35706

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page