Navigation – Plan du site
264
Moḥammad Eqbāl Lāhūrī

Golšan-e Rāz-e jadīd. Trad. et notes M. Baqā’ī, commentaires B. Aḥmad-dār. Tehrān, Ferdows, 1379/2000, 205 p. [La nouvelle Roseraie du Mystère]

Compte-rendu réalisé par Ève Feuillebois-Piérunek

Texte intégral

1Il ne s’agit nullement d’une nouvelle édition du Golšan-e Rāz-e jadīd d’Eqbāl, mais de la traduction en persan du commentaire anglais de deux maṯnavī-s d’Eqbāl par le chercheur pakistanais Aḥmad Bašīrdār, Bandegī-nāme et Golšan-e Rāz (référence de l’ouvrage anglais non précisée). Le commentaire en lui-même, mi-philologique mi-philosophique, ne manque pas d’intérêt, mais l’ouvrage est déparé par le manque total d’apparat critique (existait-il dans la version anglaise ?).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ève Feuillebois-Piérunek. Moḥammad Eqbāl Lāhūrī, « Golšan-e Rāz-e jadīd. Trad. et notes M. Baqā’ī, commentaires B. Aḥmad-dār. Tehrān, Ferdows, 1379/2000, 205 p. [La nouvelle Roseraie du Mystère] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 23 | 2002, document 264, mis en ligne le 08 février 2010, consulté le 19 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/35796

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page