Navigation – Plan du site
312
Maḥmūd Falakī

« Târ-e khiâli-e Sâdegh Hedâyat, barrasi-e sâkhtâri-e se qatreh khun », Sanjesh, n° 4, Hamburg, automne 1999, pp. 37-44. [La corde de l’imagination de Ṣ. Hedāyat, étude des structures de Trois gouttes de sang]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Très pertinente étude de la structure de Se qaṭre ḫūn de Ṣ. Hedāyat, qui démontre la complexité du récit hedayatien, la modernité et surtout le dynamisme d’une écriture narra­tive mouvante et instable mais contraignante. En ce sens, Trois gouttes de sang préfigure l’éclatement de La chouette aveugle et, selon l’auteur, annonce l’impuissance du moi à trouver son unité dans la création verbale. Hedāyat est conduit inexorablement au suicide pour échapper à la mort de l’écriture.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Maḥmūd Falakī, « « Târ-e khiâli-e Sâdegh Hedâyat, barrasi-e sâkhtâri-e se qatreh khun », Sanjesh, n° 4, Hamburg, automne 1999, pp. 37-44. [La corde de l’imagination de Ṣ. Hedāyat, étude des structures de Trois gouttes de sang] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 23 | 2002, document 312, mis en ligne le 08 février 2010, consulté le 19 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/35876

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page