Navigation – Plan du site
321
Āḏar Nafīsī

« Romān va romān-nevīsī dar Īrān », in : Rāmīn Jahānbeglū éd., Īrān va modernīte. Tehrān, Našr-e Goftār, 1379/2000, pp. 211-238. [Le roman iranien]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Une des plumes les plus maîtrisées de la critique iranienne contemporaine analyse en trente pages la crise du roman moderne en Iran, depuis les premières tentatives au début du siècle, avec les romans historiques et sociaux, écrits à l’imitation des romantiques français. Elle analyse ensuite longuement le cas Hedāyat et les raisons qui font de cet auteur déjà ancien le plus moderne des romanciers iraniens. Elle fustige la dérive du réalisme socialiste et la tyrannie de l’idéologie sur le système littéraire. Selon elle tant que l’individu en Iran n’aura pas conquis toute sa place, la création littéraire, et romanesque en particulier, restera « sous influence » et à la traîne d’une modernité toujours plus mythique. Le problème du roman iranien est précisément celui de la modernité qui consiste peut-être à être « de son temps », dans son époque, ni en retard ni en avance. Seule, cette parfaite adéquation permettra au romancier une relation non aliénante avec l’étranger. Ce qui a été possible avec Ṣ. Hedāyat doit l’être encore, probablement.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Āḏar Nafīsī, « « Romān va romān-nevīsī dar Īrān », in : Rāmīn Jahānbeglū éd., Īrān va modernīte. Tehrān, Našr-e Goftār, 1379/2000, pp. 211-238. [Le roman iranien] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 23 | 2002, document 321, mis en ligne le 08 février 2010, consulté le 17 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/35889

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page