Navigation – Plan du site
323
Akbar Rādī

Mokālemāt : goftegū bā Ebrāhīm Amīrī. Tehrān, Vīstār, 1379/2000, 296 p. [Entretiens]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Autant qu’on puisse en juger d’après les renseignements incomplets fournis par cette édition, ce serait la deuxième (quoiqu’elle soit annoncée première) ou tout au moins la deuxième version corrigée et augmentée d’un texte lui-même re-composé par A. Rādī à partir de 800 pages d’un manuscrit établi par Amīrī au moyen de 21 cassettes enregistrées pendant trois mois d’entretiens à la fin des années 80. La première préface porte la date de 1368/1989 ; la deuxième 19 esfand 1977/1998. Les entretiens avec Rādī (né le 10 mehr 1318), dramaturge, se répartissent en 17 chapitres plus ou moins organisés. Rādī passe en revue les grandes étapes de sa vie depuis sa jeunesse à Ra·t puis à Téhéran ; il évoque aussi ses premiers essais d’écriture. A travers ces souvenirs, c’est toute une génération d’écrivains comme B. Beyḍā’ī, M. A. Sepānlū, A. Reḍā Aḥmadī, N. Šāhīnpar ou encore Esmā‘īl Nūrī ‘Alā’ qui défile dans la mémoire de l’écrivain. A. Rādī raconte comment il est passé du récit à la scène et il décrit longuement et en détails les difficultés propres au métier d’auteur dramatique. Il évoque ensuite l’influence de Tchekhov, puis donne son point de vue sur la critique littéraire contemporaine. Pour finir, il décrit un phénomène post-révolutionnaire : la fuite des gens de théâtre vers le cinéma. L’image se substitue à la parole probablement plus dangereuse. Index. Pas de bibliographie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Akbar Rādī, « Mokālemāt : goftegū bā Ebrāhīm Amīrī. Tehrān, Vīstār, 1379/2000, 296 p. [Entretiens] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 23 | 2002, document 323, mis en ligne le 08 février 2010, consulté le 17 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/35891

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page