Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 262. Linguistique2.1. Langues anciennesAlois van Tongerloo. Iranica Sele...

2. Linguistique
2.1. Langues anciennes
31

Alois van Tongerloo. Iranica Selecta. Studies in Honour of Professor Wojciech Skalmowski on the Occasion of his Seventieth Birthday. Turnhout, Brepols, 2003, 282 p. (Silk Road Studies, VIII).

Étienne de La Vaissière

Texte intégral

1On notera pour l’Asie centrale pré-islamique :

2– B. Gharib, « Sogdian Negative and Privative Prefixes », pp. 73-77. Séries d’exemples portant sur les préfixes nā-, nū-, mand-, pū-.

3– L. Isebaert, « Trois mots iraniens en Tokharien », pp. 115-120. En tenant compte de la règle de réduction vocalique du tokharien, l’A. ramène Tokh. A Kanak / B Kenek “lin/cotton” à l’Ir. *kana-ka “fibreux”, le Tokh. B -emek “récolte” à l’Ir. *ni-yama-ka “fait de ramasser”, le Tokh. B kepec “ourlet”, ou mieux pan d’un vêtement, à l’Ir. *kapa-ča “draper”, “envelopper”. L’A. conclut qu’il vaut mieux rechercher les étymologies tokhariennes difficiles dans le domaine iranien plutôt que se tourner d’emblée vers l’Indo-européen.

4– N. Sims-Williams, « Three notes on Iranian words in Arabic sources », pp. 213-217. Les sources arabes citent occasionnellement des termes iraniens sans les comprendre, ce qui parfois ne manque pas de saveur. L’A. identifie : 1) le Bardizbih cité par le Ta’rīkh Baghdād (II, 6, 1) avec le sogdien pr∂yz (verger) -pe (suffixe : gardien), jardinier ; 2) discute l’origine de ’nby∂k cité dans le Kitāb al-Ansāb de Sam⁽ānī (II, 392, 652) avec le sens de ‘extérieur’ (bīrūnī) ; 3) explique par ce qu’il faut bien traduire par “bite d’âne” l’insulte Kīrikhar (kēr-i xar) mentionnée dans Ṭabarī, II, 1572.

5– W. Sundermann, « Notulae Etymologicae », pp. 219-224, interprète le mot ’’syšn du fragment moyen-perse M 506/R/5 par ’brler’ ; le moyen-perse grcg (M 1001) est rendu par “petite articulation” ; les mots parthes hwn, hwny’z (M 5932 /8/) seraient respectivement “un fils de Démon” et son “avorton” ; p’dmwhr (M 2309) signifierait “empreinte des sceaux” ; prdwc (M 263f, M 292 M 5228) “descendant”.

6– A. van Tongerloo, « Two Manichaean Ladies », pp. 257-262. Édite et traduit le document ouïghour manichéen de Berlin T. II, D. 172a (= U 0046).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Étienne de La Vaissière, « Alois van Tongerloo. Iranica Selecta. Studies in Honour of Professor Wojciech Skalmowski on the Occasion of his Seventieth Birthday. Turnhout, Brepols, 2003, 282 p. (Silk Road Studies, VIII). »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 26 | 2005, document 31, mis en ligne le 08 décembre 2005, consulté le 26 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/3591 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.3591

Haut de page

Rédacteur

Étienne de La Vaissière

ENS – Paris

Comptes rendus du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search