Navigation – Plan du site
109
K. Abdi

« Bes in the Achaemenid Empire », Ars Orientalis, 29, (1999), pp. 113-140.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1Les représentations du dieu égyptien Bes sont largement répandues dans l’empire achéménide. L’A. parle d’« explosion », mais les occurrences sont déjà bien présentes plusieurs siècles avant la conquête de l’Égypte par Cambyses, particulièrement en Phénicie, plus rarement en Assyrie. Les objets représentant Bes ne sont pas limités aux biens de l’élite, mais aussi très prisés de la population. On le trouve sur : cylindres, cachets, scarabées, poteries, amulettes, cippes, appliques de vases en métal, figurines, décor, etc. (l’A. donne un excellent catalogue). Certains de ces objets sont faits en Égypte et exportés ou bien exécutés par des Égyptiens expatriés ; d’autres sont des représentations intégrées dans une imagerie orientale ou iranienne (sceaux et empreintes surtout, mais un seul exemple sur la totalité des tablettes de Persépolis, site où pourtant des Égyptiens ont travaillé et où leur art est représenté dans l’architecture !). K.A. offre d’intéressantes pistes pour expliquer la diffusion des images de Bes : assimilation à Mithra, succès particulier dans l’armée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. K. Abdi, « « Bes in the Achaemenid Empire », Ars Orientalis, 29, (1999), pp. 113-140. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 109, mis en ligne le 15 février 2010, consulté le 17 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36294

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page