Navigation – Plan du site
124
E. R. M. Dusinberre

« Satrapal Sardis : Achaemenid bowls in an Achaemenid capital », AJA, 103, (1999), pp. 73-102.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1Comme Gordion, la Sardes achéménide suscite maintenant l’intérêt des fouilleurs, longtemps attachés aux vestiges lydiens de la ville ou au contraire gréco-romains. Cette étude d’une série de coupes à boire (du vin) ou phiales d’une forme caractéristique largement répandue dans l’empire perse (mais d’origine assyrienne), contribue à mesurer l’impact achéménide sur la capitale de satrapie, du moins sur l’élite. Ces bols en céramique offrent un large répertoire de formes, constituant une série homogène, datable des 5e et 4e s. Leur présence dans des dépôts n’est pas exclusive de celle de vases locaux et de vases grecs, qui incluent également d’autres récipients à boire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. E. R. M. Dusinberre, « « Satrapal Sardis : Achaemenid bowls in an Achaemenid capital », AJA, 103, (1999), pp. 73-102. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 124, mis en ligne le 15 février 2010, consulté le 25 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36317

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page