Navigation – Plan du site
130
J. Gagoshidze

« The Achaemenid influence in Iberia », Boreas (Münster), 19, pp. 125-136.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1Revue rapide, et sans hiérarchie, des éléments perses (appelés iraniens par l’A.) en Géorgie, l’Ibérie et la Colchide d’alors (voir aussi n° 137). Les importations et plus encore les imitations et interprétations des modèles achéménides concernent l’architecture  plans de bâtiments, mais aussi une étrange tour à saillants aux angles, comme à Naqš-i Rustam et Pasargades (mais également en Urartu voisin), bases de colonnes, un chapiteau (miniature) en forme de double protome de taureau  et la vaisselle de luxe, quelques dizaines de coupes à boire en métal (importées ?) et en céramique produites localement. Pour l’A., l’intégration de la Géorgie dans l’empire est un moment charnière dans l’histoire de la région, la sortie d’un relatif isolement et le début de relations étroites avec l’Iran.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. J. Gagoshidze, « « The Achaemenid influence in Iberia », Boreas (Münster), 19, pp. 125-136. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 130, mis en ligne le 15 février 2010, consulté le 19 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36328

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page