Navigation – Plan du site
131
M. Garrison et P. Dion

« The Seal of Ariyāramna in the Royal Ontario Museum, Toronto ». JNES, 58, 1, (1999), pp. 1-17, 13 fig.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1Ce sceau d’origine inconnue proviendrait du sud-ouest de l’Iran, selon les caractères communs qu’il présente avec les empreintes de sceaux sur les tablettes des Fortifications de Persépolis. Bien qu’il ne se compare à aucune d’elles dans le détail, le style est proche (Mixed Style I ou II dans la classification de Garrison et Root) ; le thème est courant, ici le héros à deux paires d’ailes, maîtrisant deux lions qu’il empoigne par la crinière. À côté, en haut le buste ailé et au-dessous, exceptionnellement sans cadre, une inscription en araméen sur quatre lignes « Le sceau d’Ariyāramna, le scribe le fils de Mazdayašna ». Le ductus de l’inscription, comme la composition, l’iconographie et le style de la représentation convergent vers une date autour de 500 av.n.è.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. M. Garrison et P. Dion, « « The Seal of Ariyāramna in the Royal Ontario Museum, Toronto ». JNES, 58, 1, (1999), pp. 1-17, 13 fig. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 131, mis en ligne le 15 février 2010, consulté le 26 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36330

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page