Navigation – Plan du site
159
M. Roaf

« Multiple rabbets on doors in Iron Age Assyria and western Iran », IA, 33, (1998), pp. 57-80.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1L’A. répertorie les constructions de l’âge du Fer dans le Zagros iranien qui présentent des portes aux montants à feuillures. Son hypothèse est que ce détail d’architecture est employé en Mésopotamie pour les portes de temples seulement mais non pour les palais (alors que les niches à feuillures n’auraient pas la même signification) ; cette forme pourrait avoir été empruntée par les Iraniens du Zagros à la Mésopotamie et indiquerait aussi des bâtiments religieux à Nush-i Jan, Baba Jan, Hasanlu, ainsi qu’à Persépolis sur la terrasse et surtout dans le bâtiment des Frataraka, au pied de la terrasse. Mais M.R. reconnaît que les Mésopotamiens ont parfois adopté les portes à feuillures multiples dans des palais ; il envisage également que les Iraniens aient pu emprunter la forme mais pas la signification. En définitive, dans la conclusion, l’hypothèse de départ est très affaiblie par l’A. lui-même.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. M. Roaf, « « Multiple rabbets on doors in Iron Age Assyria and western Iran », IA, 33, (1998), pp. 57-80. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 159, mis en ligne le 15 février 2010, consulté le 19 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36373

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page