Navigation – Plan du site
161
R. Rollinger

« Zur Lokalisation von Parsu(m)a(š) in der Fārs und einigen Fragen der frühen persischen Geschichte », ZA, 89, 1, (1999), pp. 115-139.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1L’ethnogenèse des Perses est sûrement un phénomène plus complexe que ne le reconstruisent les historiens et on aurait tort de vouloir chercher un territoire homogène et bien défini pour ce peuple. L’occupation du Fārs, ou de certaines parties de celui-ci, par des groupes perses à l’époque néo-assyrienne est indéniable, tandis que deux textes néo-assyriens attestent leur présence dans le Zagros. L’A. refuse la vision d’une immigration homogène. Dans cette enquête minutieuse, les autres occupants de ces régions sont relativement absents, sauf les Mèdes, mentionnés dans les sources néo-assyriennes et surtout babyloniennes ; celles-ci ne démontrent pas la domination des Mèdes sur les Perses. Un tel rapport politique repose toujours sur le seul texte d’Hérodote, ce qui en fait, selon l’A, une base très fragile.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. R. Rollinger, « « Zur Lokalisation von Parsu(m)a(š) in der Fārs und einigen Fragen der frühen persischen Geschichte », ZA, 89, 1, (1999), pp. 115-139. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 161, mis en ligne le 15 février 2010, consulté le 20 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36375

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page