Navigation – Plan du site
170
François Vallat

« La lettre élamite d’Arménie », ZA, 87, (1997), pp. 258-270.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1Après la publication de trois tablettes en élamite par Diakonov et Jankowska (interprétées comme un passage de l’épopée de Gilgamesh, datant du 8e-7e s.), puis l’étude de Koch qui y voit un document économique d’époque achéménide, F.V. revient sur ces documents trouvés à Armavir, en Arménie. À partir d’une nouvelle transcription d’une de ces tablettes, il propose une interprétation toute différente : c’est une demande d’enquête sur la disparition d’une famille. La langue utilisée est le néo-élamite du début du 6e s. av.n.è., que l’on retrouve parfois dans les tablettes de Persépolis ; selon l’A, comme il est peu probable que l’Arménie ait eu des relations avec l’Elam avant l’empire perse, ces tablettes devraient être datées de l’époque de Cyrus ou Cambyses.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. François Vallat, « « La lettre élamite d’Arménie », ZA, 87, (1997), pp. 258-270. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 170, mis en ligne le 15 février 2010, consulté le 19 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36387

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page