Navigation – Plan du site
176
Pierfrancesco Callieri

« A proposito di un’iconografia monetale dei dinasti del Fars post-achemenide », OCNUS (Università di Bologna), 6, pp. 25-38.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1Mise au point très documentée et nouvelle hypothèse sur la représentation du revers des tétradrachmes des Fratarakā, princes du Fārs entre le 3e s. av.n.è. et le début des Sassanides. Est figurée une sorte de tour, flanquée de deux personnages de même hauteur que celle-ci, qui a été interprétée depuis un siècle tantôt comme un autel, analogue à ceux des bas-reliefs des tombes achéménides, tantôt comme la représentation miniature de la Ka‘ba-ye Zardošt ou du Zendān-e Soleymān de Pāsārgāde. Mais celles-ci ont un toit à quatre pentes, alors que sur les monnaies, la « tour » a un sommet plat portant trois éléments à cornes (autels ? ou plutôt merlons, comparables à ceux du parapet de Persépolis). Évoquant le bas-relief de la tombe de Dascyleion (Phrygie, 5e s. av.n.è.), où un personnage tenant un barsom se tient devant une sorte de porte ou tour, l’A propose de voir sur les monnaies la reproduction d’une tour funéraire de forme différente des tours précitées (de fonction hautement débattue), un monument disparu (mais voir celle de Nurābād d’époque sassanide), couronné de merlons de type persépolitain.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Pierfrancesco Callieri, « « A proposito di un’iconografia monetale dei dinasti del Fars post-achemenide », OCNUS (Università di Bologna), 6, pp. 25-38. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 176, mis en ligne le 15 février 2010, consulté le 20 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36397

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page