Navigation – Plan du site
208
A. K. S. Lambton

« Eqṭā‘ », EIr, VIII, 1998, pp. 520-533.

Compte-rendu réalisé par David Durand-Guédy

Entrées d’index

Rubriques :

4.0. Généralités
Haut de page

Texte intégral

1L’eqṭā‘ (plus tard appelé soyūrġāl et toyūl) est l’une des institutions sociales et économiques les plus importantes du monde musulman en général et de l’Iran en particulier. L’A., qui en 1953 a consacré au sujet une étude qui a fait date (Landlords and Peasants) résume ici l’histoire de l’eqṭā‘ en Iran, depuis ses origines au lendemain de la conquête arabe jusqu’à l’époque qâjâr. Chaque période (bûyide, seljuqide, mongole, safavide, qâjâr) fait l’objet d’un long développement dans lequel l’A. apporte un soin tout particulier à définir, à grands renforts d’exemples tirés de sources variées et parfois peu utilisées (par ex. le recueil d’inšā’ Muḫtārāt min al-rasā’il ), les différents types d’eqṭā‘ ; ainsi pour la période seljuqide : « l’eqṭā‘ administratif » (l’expression est de Lambton) est distingué de celui accordé aux militaires, aux officiels, aux vizirs ou encore de l’eqṭā‘ dit personnel pour les princesses et le calife. Bibliographie abondante.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

David Durand-Guédy. A. K. S. Lambton, « « Eqṭā‘ », EIr, VIII, 1998, pp. 520-533. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 208, mis en ligne le 15 février 2010, consulté le 14 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36472

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page