Navigation – Plan du site
240
Esmā‘īl Majd al-Odabā Ḫorāsānī

Tasliyat al-‘ebād dar tarjome-ye Mosakken al-fo’ād. Éd. Moḥammad-Reḍā Anṣārī, Entešārāt-e Hejrat, ‘Olūm va ma‘āref-e eslāmī 4, Qom, 1374/1995, 194 p., nombreux index.

Compte-rendu réalisé par Jean Calmard

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Traduction persane de Mosakken al-fo’ād (« Consolateur des cœurs »), ouvrage arabe de dévotion shi’ite imamite, effectuée par Esmā‘īl Ḫān (m. 1321/1903-4), un dignitaire Qâjâr, sous Moẓaffar al-Dīn Šāh. L’éditeur s’est basé sur une lithographie éditée par un scribe du sanctuaire de Mashhad en 1326/1909 et sur l’original arabe, œuvre du šeyḫ imamite Zeyn al-Dīn b. ‘Alī al-‘Āmelī, exécuté par le pouvoir ottoman (Istanbul, 965/1557-8), d’où son titre posthume de Šahīd-e ṯānī. Ayant perdu beaucoup d’enfants en bas âge, Zeyn al-Dīn écrivit cette œuvre de compassion étayée de nombreuses références (Coran, des ḥadīṯ, aḫbār, poésies en arabe et persan, ouvrages théologiques). Les quatre bāb traitent respectivement : des compensations pour la perte douloureuse des enfants ; de la patience (ṣabr) ; du contentement (reḍā) ; des pleurs (gerya). Le seul fils survivant de Zeyn al-Dīn, le šeyḫ Ḥasan, écrivit Ma’ālem al-oṣūl, ouvrage de jurisprudence imamite faisant encore autorité.

2L’éditeur ne fait qu’esquisser la biographie de Zeyn al-Dīn et passe sous silence son opposition à la participation des religieux dans les affaires laïques. Une lecture erronée de Ḫvāndmīr, Ḥabīb al-siyar, fait de lui un Šeyḫ al-Eslām à Hérat (928-30/1521-23), alors que ce šeyḫ du Jabal ‘Āmel n’entra jamais dans les territoires safavides (S. A. Arjomand, The Shadow of God and the Hidden Imam, Chicago et Londres, 1984, p. 131, n. 30, critiqué par A. J. Newman, « The myth of the clerical migration to Safawid Iran », WI, 33/1, 1993, p. 92, n. 60).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean Calmard. Esmā‘īl Majd al-Odabā Ḫorāsānī, « Tasliyat al-‘ebād dar tarjome-ye Mosakken al-fo’ād. Éd. Moḥammad-Reḍā Anṣārī, Entešārāt-e Hejrat, ‘Olūm va ma‘āref-e eslāmī 4, Qom, 1374/1995, 194 p., nombreux index. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 240, mis en ligne le 15 février 2010, consulté le 26 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36573

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page