Navigation – Plan du site
267
Ève Gran-Aymerich

« Archéologie et politique française en Iran : convergences et contradictions. Des missions Dieulafoy à la Délégation archéologique française en Iran (1881-1947) », JA, 287, 1, (1999), pp. 357-374.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1L’A. résume ce que l’on sait des visées politiques de la France lorsqu’elle suscite et soutient la recherche archéologique en Perse et des conflits latents qui l’oppose à la Grande Bretagne et à l’Allemagne. L’intérêt de ces pages est de souligner la place relative que la France accorde à la Perse dans le Proche-Orient, et plus généralement dans le monde musulman, place qui allait devenir de plus en plus modeste dans la première moitié du 20e s., par comparaison à l’Égypte, où son rôle doit être maintenu, au Maroc, un protectorat à exploiter, et au Levant qui fait l’objet de toutes les attentions dans le cadre de la rivalité franco-anglaise.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Ève Gran-Aymerich, « « Archéologie et politique française en Iran : convergences et contradictions. Des missions Dieulafoy à la Délégation archéologique française en Iran (1881-1947) », JA, 287, 1, (1999), pp. 357-374. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 267, mis en ligne le 15 février 2010, consulté le 22 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36635

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page