Navigation – Plan du site
276
R. R. Faxrutdinov

Tatarskij liberalizm v konce xix - načale xx veka (Očerki političeskoj istorii). Kazan, Izdatel’stvo “Magarif”, 1998, 127 p., 4 tab., annexes. [Le libéralisme tatar à la fin du 19e s. et au début du 20e (Études d’histoire politique)]

Compte-rendu réalisé par Stéphane A. Dudoignon

Texte intégral

1Ce petit ouvrage de synthèse passe très rapidement sur les prémisses économiques et politiques de l’apparition du parti Ittifâq al-muslimîn [Union des musulmans], pour s’intéresser principalement à la composition sociale de ce parti, à son idéologie et aux tactiques successivement adoptées entre sa création en 1905 et son interdiction en 1918. Malgré l’ambition du propos, qui est de couvrir la traduction politique d’un mouvement « libéral » apparu dans les communautés musulmanes de l’Empire russe dans les premières années du 20e s., l’ouvrage pèche par la grande pauvreté de sa base documentaire, constituée seulement de traductions russes récentes des mémoires personnels d’un très petit nombre d’acteurs (très connus et souvent cités par ailleurs), ainsi qu’un nombre très limité de textes programmatiques de la représentation musulmane à la Douma d’État de Russie. L’A. a complètement ignoré les sources archivistiques pourtant surabondantes, pour ne rien dire de la presse musulmane des années 1906-1918. Le résultat est un travail qui prétend définir de quelques traits de plume un mouvement « libéral » totalement abstrait de son contexte social et politique, en n’embrassant qu’une portion tout à fait infime de la documentation. Il faudrait en outre discuter le parti pris, caractéristique de l’historiographie des républiques nationales en Fédération de Russie, qui consiste à focaliser cette monographie sur les « Tatars », alors que la problématique retenue aurait dû inviter l’A. à élargir son propos à l’ensemble des communautés musulmanes de l’Empire russe. On aurait enfin aimé plus de doigté dans le recours à la notion de « libéralisme » (musulman ou « tatar »), empruntée à l’historiographie des partis politiques russes de centre-droit au début du siècle, et qui fait fureur depuis quelques années dans les études d’histoire des mouvements de réforme et de modernisation en Islam de Russie (souvent regroupés, abusivement, sous l’étiquette trompeuse de « djadidisme »). Il faut regretter d’une manière générale le manque total d’intérêt des historiens du « djadidisme » pour l’étude des pratiques sociales, et en particulier les modes d’articulation des organisations politiques sur les diverses communautés musulmanes de l’Empire russe.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Stéphane A. Dudoignon. R. R. Faxrutdinov, « Tatarskij liberalizm v konce xix - načale xx veka (Očerki političeskoj istorii). Kazan, Izdatel’stvo “Magarif”, 1998, 127 p., 4 tab., annexes. [Le libéralisme tatar à la fin du 19e s. et au début du 20e (Études d’histoire politique)] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 276, mis en ligne le 15 février 2010, consulté le 18 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36650

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page