Navigation – Plan du site
299
Sīrūs Parhām

« Az sar tā botte. Pažūheš-ī dar taḥavvol-e yek negāre-ye čand hezār sāle », Našr-e Dāneš, 16, 4 (1378/1999), pp. 39-42.

Compte-rendu réalisé par Rédaction

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Étude fervente et documentée sur l’origine iranienne (et non indienne) et l’évolution dans le temps du motif floral le plus souple et le plus présent dans l’art, le botte jeqqe (ou jeġġe), les roses en épis.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rédaction. Sīrūs Parhām, « « Az sar tā botte. Pažūheš-ī dar taḥavvol-e yek negāre-ye čand hezār sāle », Našr-e Dāneš, 16, 4 (1378/1999), pp. 39-42. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 299, mis en ligne le 16 février 2010, consulté le 19 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36700

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page