Navigation – Plan du site
350
Mondher Sfar

Le Coran, la Bible et l’Orient ancien. Paris, Sfar, 1998, 2e éd. revue et corrigée (1ère éd. 1997), 447 p.

Compte-rendu réalisé par Mohammad Ali Amir-Moezzi

Entrées d’index

Rubriques :

7. Islam
Haut de page

Texte intégral

1Il s’agit d’une étude d’anthropologie et d’histoire comparée des religions où l’A. essaie de montrer « l’étonnante continuité idéologique qui existe entre le Coran et le monde mésopotamien ancien ». C’est dans cette perspective et en se fondant notamment sur la littérature apocryphe qu’il étudie certains thèmes majeurs que le texte coranique aborde de façon plus ou moins ample : la création et son but, les institutions de légitimité et de pouvoir, la prophétologie, la notion de vassalité, etc. En dépit de quelques rapprochements un peu trop rapides et la sous-exploitation des études islamologiques critiques (on s’étonnera par exemple de l’absence, entre autres, de Quranic Studies de John Wansbrough), le livre est une tentative audacieuse, bien documentée et souvent pertinente pour replacer le Coran dans le contexte culturel d’une région qui a connu plus d’une grande civilisation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mohammad Ali Amir-Moezzi. Mondher Sfar, « Le Coran, la Bible et l’Orient ancien. Paris, Sfar, 1998, 2e éd. revue et corrigée (1ère éd. 1997), 447 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 350, mis en ligne le 17 février 2010, consulté le 15 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36790

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page