Navigation – Plan du site
364
Ḫvāja Ḥasan Dehlavī

Fawā’id al-fu’ād yā Malfūẓāt-e Ḫvāja Niẓām al-Dīn Awliyā’. Éd. Muḥammad Laṭīf Malik, par les soins de Moḥsen Kiyānī, Téhéran, Rowzane, 1377/1998, 348 p.

Compte-rendu réalisé par Mohammad Ali Amir-Moezzi

Entrées d’index

Rubriques :

8. Soufisme
Haut de page

Texte intégral

1M. Kiyānī « Mīrā », à qui l’on doit l’excellent Tārīḫ-e ḫāneqāh dar Īrān (1ère éd., Téhéran, 1369) a ici mis à jour et considérablement amélioré le texte établi par M. L. Malik, Lahore, 1966 (avec une courte introduction en ourdou). Il s’agit d’un des textes fondamentaux des Čištiyya indiens : le recueil des dits et actes du célèbre maître Čištī, Niẓām al-Dīn Awliyā’ Boḫārī (634/ 1236 à 725/1325), compilé par son disciple, le non moins célèbre Amīr Ḥasan b. ‘Alā’ Sijzī Dehlavī (651/1253-4 à 737/1336) dit « le Sa‘dī de l’Inde » (voir son Dīvān, Heydarabad, 1352/1933, 643 p.). Écrit dans un persan magnifique, contenant une myriade de sujets touchant les doctrines, les pratiques ou l’histoire de la mystique, les Fawā’id al-fu’ād appartiennent au genre malfūẓāt ou manāqib et sont comparables aux textes aussi importants que la Sīrat Ibn Ḫafīf, Asrār al-tawhīd dar ḥālāt-e Abū Sa‘īd, Maqāmāt-e Žende Pīl Aḥmad-e Jām, Manāqib-e Awḥad al-Dīn Kermānī ou encore les Čehel majles-e ‘Alā’ al-Dawla Simnānī. L’ouvrage, divisé en cinq grands chapitres, contient près de 200 « majles ». Plusieurs indices.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mohammad Ali Amir-Moezzi. Ḫvāja Ḥasan Dehlavī, « Fawā’id al-fu’ād yā Malfūẓāt-e Ḫvāja Niẓām al-Dīn Awliyā’. Éd. Muḥammad Laṭīf Malik, par les soins de Moḥsen Kiyānī, Téhéran, Rowzane, 1377/1998, 348 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 364, mis en ligne le 17 février 2010, consulté le 20 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36814

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page