Navigation – Plan du site
390
Naṣrollāh Pūrjavādī

« Sa‘dī va Aḥmad Ġazzālī », Našr-e Dāneš, 16, 1, (1378/1999), pp. 3-16.

Compte-rendu réalisé par Charles-Henri de Fouchécour

Entrées d’index

Rubriques :

8. Soufisme
Haut de page

Texte intégral

1Les Savāneḥ d’Aḥmad Ġazzālī sont le premier grand ouvrage où fut assemblé et maîtrisé l’enseignement de base du soufisme khorassanien fondé sur l’amour (‘ešq). L’influence de l’ouvrage sur l’ensemble de la littérature soufie d’expression persane a été décisive. Mais pas seulement : ‘Omar Sohravardī (l’auteur de l’ouvrage fondamental en soufisme, ‘Awārif al-ma‘ārif) fut neveu et disciple de Ḍiyā’ al-Dīn Abol-Najīb Sohravardī (490/1096-563/1167), lui-même disciple d’Aḥmad Ġazzālī (ob. 517/1123) et l’un de ses successeurs spirituels. Sa‘dī a connu ‘Omar Sohravardī à Bagdad. Il était donc normal de chercher dans l’œuvre monumentale de Sa‘dī (ob. circa 691/1292) l’influence, qui s’avère assez claire, des Savāneḥ. C’est ce qu’accomplit ici l’auteur, de façon détaillée et convaincante, surtout s’agissant du Būstān et du Dīvān de Sa‘dī. L’influence paraît manifeste, les emprunts clairs étant cependant plus difficiles à inventorier. Sa‘dī est attiré par la morale, son soufisme s’en ressent et l’auteur montre par bien des exemples tirés des récits de chacun des maîtres la supériorité de l’enseignement, en soufisme, d’Aḥmad Ġazzālī.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Charles-Henri de Fouchécour. Naṣrollāh Pūrjavādī, « « Sa‘dī va Aḥmad Ġazzālī », Našr-e Dāneš, 16, 1, (1378/1999), pp. 3-16. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 390, mis en ligne le 17 février 2010, consulté le 20 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36857

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page