Navigation – Plan du site
397
Aḥmad Mojāhed

Šurūḥ-e Sawāniḥ. Se šarḥ bar « Sawāniḥ al-‘uššāq »-e Aḥmad Gazzālī. Éd. de Aḥmad Mojāhed, Téhéran, Sorūš, 2e éd. revue et augmentée, 1376/1998 (1ère éd. 1372), 161 p.

Compte-rendu réalisé par Mohammad Ali Amir-Moezzi

Entrées d’index

Rubriques :

8. Soufisme
Haut de page

Texte intégral

1Mojāhed est un des huit éditeurs du grand texte d’Aḥmad Gazzālī sur la mystique de l’amour (H. Ritter, 1942 ; Mehdī Bayānī, Téhéran, 1322 ; Aḥmad Golčīn Ma‘ānī, 1345 ; Īraj Afšār, même année  réédité en 1359 avec la Resāle-ye ‘ešq de Bāḫarzī- ; Javād Nūrbaḫš, 1352 ; Ḥāmed Rabbānī, même année ; A. Mojāhed, 1358, rééd. augmentée en 1370 ; Naṣrollāh Pūrjavādī, 1359). Il édite ici trois commentaires de ce texte : le premier, en vers persan, est celui de ‘Izz al-Dīn Maḥmūd Kāšānī (m.735/1334) intitulé Kunūz al-asrār wa rumūz al-aḥrār (pp. 3-30) ; la présente édition, faite à partir d’un plus grand nombre de manuscrits, est de loin meilleure que les trois précédentes (G. Gīlānī Jalālī, sous le nom de Sanā’ī, dans Čahār ketāb-e nāyāb, Ġaznī, s.d. ; A. Golčīn Ma‘ānī, Revue de la faculté de Lettres de l’Univ. de Téhéran, n° 3-4, 1345 ; M. T. Modarres Raḍavī, dans Maṯnavī hā-ye Ḥakīm Sanā’ī, Téhéran, 1348, aux pp. 5-6 de son introduction, le savant éditeur avoue son erreur d’attribution). Le second commentaire, en prose persane et intitulé tout simplement Šarḥ-e Sawāniḥ (pp. 33-64) est, selon l’éditeur, l’œuvre du célèbre shaykh Ḥusayn Nāgūrī (m. 901/1495). Il est édité ici, à ma connaissance, pour la première fois. Enfin, un troisième commentaire, appelé lui aussi Šarḥ-e Sawāniḥ et d’auteur inconnu, est plus volumineux que les deux autres (pp. 67-120). Ce dernier texte, que Ritter avait sous les yeux lors de son travail d’édition des Sawāniḥ, est édité apparemment pour la première fois, d’après un manuscrit unique (Nūr ‘Uṯmāniyya n° 2467).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mohammad Ali Amir-Moezzi. Aḥmad Mojāhed, « Šurūḥ-e Sawāniḥ. Se šarḥ bar « Sawāniḥ al-‘uššāq »-e Aḥmad Gazzālī. Éd. de Aḥmad Mojāhed, Téhéran, Sorūš, 2e éd. revue et augmentée, 1376/1998 (1ère éd. 1372), 161 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 397, mis en ligne le 17 février 2010, consulté le 26 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36870

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page