Navigation – Plan du site
407
Souâd Ayada

« Le modèle avicennien de la subjectivité ». Revue des Sciences philosophiques et théologiques, t. 83, n° 3, (juillet 1999), Paris, Vrin, pp. 491-526.

Compte-rendu réalisé par Christian Jambet

Entrées d’index

Rubriques :

9. Philosophie
Haut de page

Texte intégral

1L’A. soutient, à partir d’une lecture très attentive du Kitāb al-nafs du Šifā’, l’existence d’une théorie du sujet chez Avicenne. Il montre les décalages intérieurs de la démarche d’Avicenne, depuis l’étude de l’âme comme perfection jusqu’à l’expérience mentale de l’« homme volant ». Remarquable exégèse de ce texte célèbre conduisant à cette conclusion : « Si l’étude de l’âme est en effet si importante, ce n’est pas essentiellement parce qu’elle établit la consistance et la densité de l’homme, c’est surtout parce qu’elle est cette connaissance qui de manière privilégiée mène à la connaissance de Dieu ». L’A. analyse en détail l’ordre des facultés de l’âme et la nature de la connaissance, où l’intellect, par l’illumination, devient miroir de la lumière divine. Cette étude d’ensemble ouvre la voie à des perspectives très neuves sur la question de sujet en philosophie islamique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christian Jambet. Souâd Ayada, « « Le modèle avicennien de la subjectivité ». Revue des Sciences philosophiques et théologiques, t. 83, n° 3, (juillet 1999), Paris, Vrin, pp. 491-526. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 407, mis en ligne le 17 février 2010, consulté le 26 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/36891

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page