Navigation – Plan du site
487
Seyyed ‘Alī Mīr-Afḍalī

« Abū Sa‘īd Abo’l-Ḫeyr va robā‘iyyāt-e dowre-ye ṣafavī ». Ma‘āref, 15, 3 (1377/1999), pp. 42-65.

Compte-rendu réalisé par Charles-Henri de Fouchécour

Texte intégral

1Reprenant les conclusions de Moḥammad-Reḍā Šafī‘ī-Kadkanī sur l’authenticité des quatrains qu’on a attribués à Abū Sa‘īd (son édition des Ḥālāt va soḫanān, et des Asrār al-towḥīd), l’auteur montre que, jusqu’à la fin du 8e/14e s., moins de vingt quatrains étaient connus comme étant d’Abū Sa‘īd. Ensuite, le nombre a augmenté. L’auteur avait déjà (Ma‘āref, 14, 3, 24-36) montré l’existence de dix-huit quatrains attribués à Abū Sa‘īd chez un auteur d’époque timouride, ‘Abdallāh Morvārīd Kermānī (ob. 922/1516). Il montre ici l’existence de 73 autres quatrains atttribués à Abū Sa‘īd par différents auteurs d’époque safavide. Cet inventaire (pp. 45-55) remplacera désormais l’ouvrage ancien de Sa‘īd Nafīsī, Soḫanān-e manẓūm-e Abū Sa‘īd, où bien des quatrains ne peuvent venir d’Abū Sa‘īd, c’est-à-dire d’un poète du Khorâsân du 5e/11e s., au moins. Il reste donc cet inventaire de qua-trains qui peuvent bien être de ce temps et de ce style, mais l’on n’aura jamais de certitude sur leur authenticité, tant la tradition manuscrite a brassé et mêlé ses sources.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Charles-Henri de Fouchécour. Seyyed ‘Alī Mīr-Afḍalī, « « Abū Sa‘īd Abo’l-Ḫeyr va robā‘iyyāt-e dowre-ye ṣafavī ». Ma‘āref, 15, 3 (1377/1999), pp. 42-65. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 487, mis en ligne le 17 février 2010, consulté le 26 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/37034

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page