Skip to navigation – Site map

HomeAbstracta IranicaVolume 2211. Littérature11.1. Littérature persane11.1.1. Littérature persane class...Taḏkere-ye Naṣrābādī - Taḏkirat a...

494
Moḥammad Ṭāher Naṣrābādī

Taḏkere-ye Naṣrābādī - Taḏkirat al-šu‘arā’. Be enḍemām-e Rasā’el, monša’āt va aš‘ār. Introd., éd. et notes de Moḥsen Tājī Naṣrābādī, Tehrān, Asāṭīr, n° 261-262, 2 vol., 1378/1999, CVII-1310 p., index.

Book review by Charles-Henri de Fouchécour

Full text

1La table des matières détaillée est en début d’ouvrage, ce qui est d’une grande utilité, s’agissant d’une anthologie. L’auteur de celle-ci est né à Naṣrābād, près d’Ispahan, en 1027/1617, et devint un poète très fréquenté en son temps à Ispahan. La Taḏkirat al-šu‘arā’ est sa meilleure œuvre, qu’il dédia au Safavide Šāh Soleymān, en 1083/1672, puis compléta, fournissant sur la vie de son temps de précieuses informations, de la vie dans les « cafés » (qahve-ḫāne) à la vie sociale de la capitale safavide, sur les arts du temps, de la calligraphie à la musique, aux Rowḍe-ḫvānān. L’éditeur a facilité l’accès à la richesse documentaire du monument en le pourvoyant de nombreux indices (vol. 2, pp. 915-1310), couvrant ainsi au mieux l’essentiel des informations sur les personnes, les ouvrages, les lieux, les faits historiques et les faits littéraires dont fourmillent la Taḏkere. On consultera aussi les pp. XLVI-LXXXI de l’introduction, dans lesquelles l’éditeur a regroupé les renseignements de l’ouvrage en dix sections (mais sans donner les références aux pages) : géographie historique, écoles, mosquées, bazars, lieux saints, qahve-ḫāne-s, administrations, fonctionnaires, etc. L’édition de l’ouvrage a pour base le ms. Vaziriye de Yazd (en nasta‘līq, daté de 1091/1679). Il existe deux autres manuscrits, utilisés aussi. L’auteur a distribué ses notices à l’intérieur de cinq parties, selon l’étal social des poètes, dont il donne de courts extraits de leur production. En supplément, on trouvera deux compositions de l’auteur (Gol·an-e ḫiyāl, pp. 807-816 et Gol-e ra‘nā, pp. 817-825), pièces littéraires sur l’amour. Dans son article sur l’ouvrage, Īraj Afšār (voir n° 459) avait attiré l’attention sur l’importance historique de l’œuvre principale de Naṣrābādī.

Top of page

References

Electronic reference

Charles-Henri de Fouchécour. Moḥammad Ṭāher Naṣrābādī, « Taḏkere-ye Naṣrābādī - Taḏkirat al-šu‘arā’. Be enḍemām-e Rasā’el, monša’āt va aš‘ār. Introd., éd. et notes de Moḥsen Tājī Naṣrābādī, Tehrān, Asāṭīr, n° 261-262, 2 vol., 1378/1999, CVII-1310 p., index. », Abstracta Iranica [Online], Volume 22 | 2001, document 494, Online since 17 February 2010, connection on 30 September 2022. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/37044 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.37044

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search