Navigation – Plan du site
496
‘Āref Nowšāhī

« Majmū‘e-ye Laṭāyef va Safīne-ye Ẓarāyef, manba‘-ī kohan dar še‘r-e fārsī va ṣanāye‘-e adabī ». Ma‘āref, 16, 1 (1378/1999), pp. 51-65.

Compte-rendu réalisé par Charles-Henri de Fouchécour

Texte intégral

1Cette majmū‘e est l’œuvre de Seyf Jām Heravī, qui fut un contemporain de Ḥāfeẓ. Or cette majmū‘e contient une qaṣīda et 126 ġazal-s de Ḥāfeẓ, que Naḏīr Aḥmad a publiés à Dehli en 1991 sous le titre de Ġazal-hā-ye Ḥāfeẓ bar asās-e majmū‘e-ye Laṭāyef va safīne-ye ẓarāyef (...), 200 p. C’était l’aboutissement de la recherche de Naḏīr Aḥmad, commencée avec son célèbre article paru dans Indo-Iranica, Calcutta, 1966, pp. 35-47 : « A very old source of Hafiz’s Ghazals ». Seyf Jām avait composé sa majmū‘e entre 762-3/1361-2 et 804/1401. Il la retoucha ensuite encore. Utilisant les deux manuscrits, de Kaboul et de Londres, le Prof. ‘Ābedī a publié ce qu’on trouve d’autres poètes dans la majmū‘e, dans Bayāḍ, 5 (1985), 1-20. Mais un manuscrit de Kaboul a échoué récemment à ‘Alīgar (description p. 55), et c’est celui qu’utilise l’auteur. Aux pp. 56-58, liste des figures poétiques qui font l’objet du livre. Aux pp. 59-64, liste des auteurs auxquels le compositeur du livre a emprunté ses exemples de figures. Ainsi cet ouvrage des Laṭāyef est la troisième anthologie importante, après les Lobāb al-albāb de ‘Owfī (vers 618/1221) et le Mūnes al-aḥrār, de Jājarmī (en 741/1340). Il est précieux en particulier à cause de son témoignage sur les poètes de son temps, dont bien sûr Ḥāfeẓ.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Charles-Henri de Fouchécour. ‘Āref Nowšāhī, « « Majmū‘e-ye Laṭāyef va Safīne-ye Ẓarāyef, manba‘-ī kohan dar še‘r-e fārsī va ṣanāye‘-e adabī ». Ma‘āref, 16, 1 (1378/1999), pp. 51-65. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 496, mis en ligne le 17 février 2010, consulté le 20 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/37047

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page