Navigation – Plan du site
48
Naṣrollāh Pūrjavādī

« Dar jābolsā-ye īnternet (Ḍarūrat-e ḫaṭṭ-e lātīnī barāy-e fārsī) ». Našr-e Dāneš, 20, 2 (1382/2003), pp. 2 - 5.

Compte-rendu réalisé par Charles-Henri de Fouchécour

Texte intégral

1Éloge de l’usage de l’ordinateur et de l’internet pour le monde universitaire, constat qu’entre Iraniens les échanges se font bien en persan, mais en caractères latins. Il faut donc recourir à une transcription-translittération fidèle au persan. Mais pourquoi le latin des Anglais ? Il y a longtemps que les linguistes se sont mis d’accord sur une transcription-translittération internationale pour le persan. A l’Académie de la Langue et de la Culture Persane d’officialiser cette pratique qui ne nuira en rien à l’usage de la graphie arabo-persane.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Charles-Henri de Fouchécour. Naṣrollāh Pūrjavādī, « « Dar jābolsā-ye īnternet (Ḍarūrat-e ḫaṭṭ-e lātīnī barāy-e fārsī) ». Našr-e Dāneš, 20, 2 (1382/2003), pp. 2 - 5. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 26 | 2005, document 48, mis en ligne le 15 décembre 2005, consulté le 25 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/3709

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page