Navigation – Plan du site
523
Reḍā BARĀHENĪ

« Ammā Jalāl šojā‘tarīn-e ānhā būd ». Ādīne, n° 140, (1378/1999), pp. 15-21. [Mais Jalāl était le plus courageux d’entre eux]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Pénétrant comme toujours, Barāhenī attire notre attention sur la langue d’Āl-e Aḥmad où se cristallise toute une époque de l’écriture de prose contemporaine ; sur la censure contre laquelle se battit Āl-e Aḥmad, avec un courage inégalé et une lucidité qui lui venait à la fois de ses origines socio-religieuses (il était fils d’ayatollah) et de son engagement intellectuel et politique. Barāhenī relève toutes les contradictions dans l’attitude idéologique d’A., qui, loin d’affaiblir ses écrits, leur confèrent toute la force de son humanité et confirment la qualité et l’exigence de son engagement intellectuel.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Reḍā BARĀHENĪ, « « Ammā Jalāl šojā‘tarīn-e ānhā būd ». Ādīne, n° 140, (1378/1999), pp. 15-21. [Mais Jalāl était le plus courageux d’entre eux] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 523, mis en ligne le 17 février 2010, consulté le 18 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/37090

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page