Navigation – Plan du site
527
Seyyed Ḥoseyn Mīr-Kāẓemī

Čehel gīsū ṭalā, afsāne-hā ye mardom-e Māzandarān, Golestān va Torkmanṣaḥrā. Seyyed Ḥoseyn Mīr-Kāẓemī, éd., Tehrān, Našr-e Markaz, 1377/1998, 162 p. [« Les quarante tresses d’or, contes des gens du Mazanderan, du Golestan et du Turkoman »]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Il s’agit d’un recueil de vingt-quatre contes populaires des trois régions Nord-occidentales de l’Iran (environs de Gorgān, Bandar-Torkaman Behšahr, Qā’emšahr, Pol-e sefīd, Bābol, Āmol, Nowšahr, Čālūs, Tonkābon). Les conteurs sont de vieilles gens de ces provinces d’Iran. Trésor pour les amateurs de récits mais aussi, bien évidemment, pour l’ethnologue qui s’intéresse à un patrimoine populaire d’Iran qui s’estompe peu à peu devant la modernité. L’éditeur a pris soin de noter en fin de chaque conte le nom du conteur, sa source, son âge, ainsi que le nom du collectionneur.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Seyyed Ḥoseyn Mīr-Kāẓemī, « Čehel gīsū ṭalā, afsāne-hā ye mardom-e Māzandarān, Golestān va Torkmanṣaḥrā. Seyyed Ḥoseyn Mīr-Kāẓemī, éd., Tehrān, Našr-e Markaz, 1377/1998, 162 p. [« Les quarante tresses d’or, contes des gens du Mazanderan, du Golestan et du Turkoman »] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 527, mis en ligne le 17 février 2010, consulté le 26 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/37097

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page