Navigation – Plan du site
540
Anonyme

Haft mard, haft dāstān. Tehrān, Rāhiyān-e andīše, 1378/1999, 122 p. [Sept hommes, sept nouvelles]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1À la suite de Haft zan haft dāstān, (Sept femmes sept écrivains), qui avait fait connaître sept femmes, jeunes écrivains, encore peu connues du public, le même éditeur poursuit son œuvre avec sept écrivains-hommes : cette fois, à l’exception d’Amīr-Ḥasan Čeheltan et de Šahriyār Mandanīpūr, ce sont des écrivains plutôt âgés. Tous ont derrière eux une belle carrière de romancier ou de nouvelliste, y compris les plus jeunes. « Sept femmes sept écrivains », avant chaque nouvelle, donnait la parole à l’auteur qui racontait en quelques lignes son expérience de l’écriture. « Sept hommes sept écrivains » se contente d’une date de naissance et de quelques éléments de bibliographie. On regrettera seulement que cette bibliographie ne soit pas plus complète ni plus précise.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Anonyme, « Haft mard, haft dāstān. Tehrān, Rāhiyān-e andīše, 1378/1999, 122 p. [Sept hommes, sept nouvelles] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 540, mis en ligne le 15 février 2010, consulté le 24 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/37123

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page