Navigation – Plan du site
542
Moḥammad Ḥanīf

« Dah sāl romān va dāstān-e boland-e jang ». Adabiyyāt-e dāstānī, n° 51, (été-automne 1378/1999), pp. 85-113. [Dix ans de roman et de récit de guerre]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1L’auteur fait une étude à la fois statistique et analytique du roman de guerre. C’est la première étude sérieuse sur le sujet après les travaux de Reḍā Rahgoḏar (Nīmnegāhī be hašt sāl qeṣṣe-hā-ye jang, Tehrān, Ḥowze-ye honarī, 1370/1991, 299 p.). Mais ici l’A. se concentre sur le genre romanesque exclusivement et sur le récit. Il tente d’établir une typologie des romanciers de guerre à travers le point de vue qu’ils adoptent face au phénomène de la guerre : le point de vue hostile ; le point de vue favorable ; le point de vue neutre. Pour chaque type, il analyse une série de romans et de récits. Puis, il analyse les textes à travers les divers acteurs représentés : les gens ordinaires, la défense sacrée, les martyrs et les combattants, les intellectuels. Puis il reprend synthétiquement tous ces éléments sous forme de graphiques statistiques, par thème et point de vue.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Moḥammad Ḥanīf, « « Dah sāl romān va dāstān-e boland-e jang ». Adabiyyāt-e dāstānī, n° 51, (été-automne 1378/1999), pp. 85-113. [Dix ans de roman et de récit de guerre] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 542, mis en ligne le 17 février 2010, consulté le 19 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/37126

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page