Navigation – Plan du site
571
Moḥammad-Reḍā Saršār

« Vorūd-e nevīsande be sāḥat-e dāstān ». Adabiyyāt-e dāstānī, n° 51, (été-automne 1378/1999), pp. 58-73. [Irruption de l’écrivain dans le champ narratif]

Compte-rendu réalisé par Christophe Balaÿ

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1L’A. de cet article très intéressant se pose la question fondamentale, pour la prose persane contemporaine, qui est celle de l’individu. En effet, depuis la révolution, un grand nombre de romans et de nouvelles sont marquées par la présence très forte de l’auteur, comme instance narratrice ou comme actant. Dans cet essai de typologie du discours narratif persan moderne, l’A. brosse un panorama des différents modes de cette présence ; depuis la prise en charge totale du discours narratif jusqu’au rôle actanciel (façon Hitchcock). Un long développement est accordé au récit spéculaire. L’A. s’arrête enfin sur le phénomène des modes littéraires, selon lui préjudiciables, surtout pour la jeune génération. L’A. appuie son raisonnement sur une analyse détaillée de nombreuses œuvres contemporaines.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Balaÿ. Moḥammad-Reḍā Saršār, « « Vorūd-e nevīsande be sāḥat-e dāstān ». Adabiyyāt-e dāstānī, n° 51, (été-automne 1378/1999), pp. 58-73. [Irruption de l’écrivain dans le champ narratif] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 571, mis en ligne le 17 février 2010, consulté le 19 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/37174

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page