Navigation – Plan du site
618
Michael Ochs

« Turkmenistan: The Quest For Stability And Control », in : Karen Dawisha & Bruce Parrott eds., Conflict, Cleavage and Change in Central Asia and the Caucasus. Cambridge, Cambridge University Press, (1997), pp. 312-359, tab., 141 notes bibliographiques.

Compte-rendu réalisé par Bayram Balci

Entrées d’index

Rubriques :

13.3. Asie centrale
Haut de page

Texte intégral

1Cette longue étude se penche sur les raisons pour lesquelles le Turkménistan post-soviétique a « raté » une possible transition entre un système communiste particulièrement fermé et un mode de fonctionnement plus ouvert. L’A. met en évidence la convergence de nombreux phénomènes comme le développement très limité hérité de la période soviétique, la pérennité des structures tribales de la société turkmène au nord de l’Atrek, l’impuissance de la perestroïka à changer les choses à Achgabat, la léthargie de la société turkmène, et le caractère foncièrement mégalomane et dictatorial de Saparmurad Nijazov Turkmenba·i.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bayram Balci. Michael Ochs, « « Turkmenistan: The Quest For Stability And Control », in : Karen Dawisha & Bruce Parrott eds., Conflict, Cleavage and Change in Central Asia and the Caucasus. Cambridge, Cambridge University Press, (1997), pp. 312-359, tab., 141 notes bibliographiques. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 618, mis en ligne le 17 février 2010, consulté le 23 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/37281

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page