Navigation – Plan du site
644
Didier Gazagnadou

« Le chariot à main iranien. Modes de transport, rationalité technique et logique d’Etat ». Techniques et Cultures, n° 33, (1999), pp. 145-165.

Compte-rendu réalisé par Jean-Pierre Digard

Entrées d’index

Rubriques :

16.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1Étudiant le chariot à main (gārī-e dastī) à quatre roues et deux trains fixes utilisé pour le transport des marchandises à l’intérieur des bâzârs d’Iran, l’A. se demande pourquoi un véhicule aussi peu maniable a pu subsister jusqu’à nos jours dans les villes iraniennes. Après avoir fait brièvement (pp. 151-153) la synthèse des informations et travaux disponibles sur la diffusion (restreinte) des véhicules à roues en Iran, il met en rapport la persistance de ce qu’il interprète comme un « désavantage techno-économique » avec l’emprise pluriséculaire du nomadisme sur la société et l’Etat iranien à tous les niveaux, emprise responsable, selon lui, de la préférence accordée au portage sur le roulage, du sous-développement, jusqu’à une époque récente, du réseau routier, et, de proche en proche, de l’« agnosie technologique » (p. 160) qui aurait empêché l’adoption, dans les bâzârs iraniens, d’un chariot moins rudimentaire... Mais, outre que c’est aller chercher un peu loin l’explication de ce pauvre gārī-e dastī, est-on bien certain que le chariot à train avant mobile, qui a visiblement la préférence de l’A., se révèlerait d’un maniement plus aisé dans le dédale des ruelles grouillantes des bâzârs ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Pierre Digard. Didier Gazagnadou, « « Le chariot à main iranien. Modes de transport, rationalité technique et logique d’Etat ». Techniques et Cultures, n° 33, (1999), pp. 145-165. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 644, mis en ligne le 17 février 2010, consulté le 20 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/37351

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page