Navigation – Plan du site
645
Didier Gazagnadou

« L’ordinateur américain et la chaise de coiffeur persane », in : Christian Bromberger et Denis Chevallier, éds., Carrières d’objets. Innovations et relances. Paris, Éd. de la MSH/Ministère de la Culture, Mission du Patrimoine ethnologique, 1999, pp. 123-131.

Compte-rendu réalisé par Jean-Pierre Digard

Entrées d’index

Rubriques :

16.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1Description précise et analyse d’un cas original de « technologie appropriée » dans l’Iran de 1997. Le service d’audiologie d’un hôpital de Téhéran, ne pouvant acquérir la totalité du coûteux matériel nécessaire pour diagnostiquer certains troubles de l’équilibre  le Nicolet Electronystagmographic System fabriqué aux États-Unis, comportant notamment un ordinateur (14 millions de tomâns) et un siège rotatif (24 millions de tomâns) , remplace ce dernier par un fauteuil de coiffeur (20 000 tomâns) transformé en conséquence. S’agit-il d’un cas isolé de technologie appropriée ? L’Iran est-il resté, comme l’affirme l’A., à l’écart du mouvement de la soft technology ? Il aurait été intéressant et sans doute très utile d’examiner plus à fond cette question, ses tenants et ses aboutissants.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Pierre Digard. Didier Gazagnadou, « « L’ordinateur américain et la chaise de coiffeur persane », in : Christian Bromberger et Denis Chevallier, éds., Carrières d’objets. Innovations et relances. Paris, Éd. de la MSH/Ministère de la Culture, Mission du Patrimoine ethnologique, 1999, pp. 123-131. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 22 | 2001, document 645, mis en ligne le 17 février 2010, consulté le 19 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/37352

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page