Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 302. Linguistique2.2. Langues vivantes et dialectesOmīd Ṭabībzāde. Ẓarfiyat-e fe‘l v...

2. Linguistique
2.2. Langues vivantes et dialectes
34

Omīd Ṭabībzāde. Ẓarfiyat-e fe‘l va sāḫt-hā-ye bonyādīn-e jomle dar zabān-e fārsī. Pažūhešī bar asās-e naẓariye-ye dastūr-e vābastegī. Tehrān, Našr-e markaz, 1385, 294 p.

Pollet Samvelian

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1L’identification et la description de toutes les constructions fondamentales phrastiques en persan est l’objectif déclaré de cet ouvrage. Il s’agit en réalité d’une étude de la valence verbale. Le cadre théorique adapté est celui des grammaires de dépendance à la manière de Tesnière. Le premier chapitre est consacré à une présentation de la théorie de la valence verbale. L’A. y propose un ensemble de critères afin de distinguer les actants des circonstants. Le second chapitre dresse un état de l’art sommaire sur la question et énumère quelques travaux antérieurs. Le chapitre 3 propose une classification des verbes en plusieurs classes (copules, auxiliaires, modaux, etc.). Dans le 4e chapitre, l’A. établit la liste des différents types de dépendants verbaux en persan, tels que le sujet, l’objet direct, l’objet indirect, etc. Enfin, le 5e chapitre aborde la question de la valence verbale des verbes du persan en établissant des verbes monovalents, bivalents et trivalents. Enfin, le dernier chapitre propose une description de 200 « verbes » d’après leur structure de valence.

2On ne peut que louer les intentions de l’A. pour combler un vide sur le lexique verbal du persan, dont l’aspect problématique, notamment à cause de l’abondance des locutions verbales (ou « verbes composés », pour utiliser la terminologie des grammaires du persan), est bien connu de tous les linguistes. Bien mené, cet ouvrage aurait pu constituer la première étape d’une entreprise à long terme, comparable à celle lancée par Maurice Gross dans les années 1970 pour l’élaboration du lexique-grammaire des verbes du français et qui a abouti au fil des ans et avec le concours de plusieurs chercheurs à la description de la structure de sous-catégorisation (ou la valence) de 6000 verbes et d’environ 25000 constructions verbales. Malheureusement, force est de constater que les promesses annoncées dans la préface ne sont pas tenues : l’essentiel de l’ouvrage est consacré aux généralités sur la question de la valence verbale. Seul le dernier chapitre (80 pages sur les 290 de l’ouvrage) propose quelques descriptions concrètes de la valence de certains verbes et constructions verbales. Mais là encore, on peut émettre plusieurs réserves sur le choix des données, le caractère plus que parcellaire des descriptions et la rigueur méthodologique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pollet Samvelian, « Omīd Ṭabībzāde. Ẓarfiyat-e fe‘l va sāḫt-hā-ye bonyādīn-e jomle dar zabān-e fārsī. Pažūhešī bar asās-e naẓariye-ye dastūr-e vābastegī. Tehrān, Našr-e markaz, 1385, 294 p. »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 30 | 2010, document 34, mis en ligne le 08 avril 2010, consulté le 24 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/37572 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.37572

Haut de page

Rédacteur

Pollet Samvelian

Université Sorbonne Nouvelle-Paris III/Mondes iranien et indien - Paris

Comptes rendus du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search