Navigation – Plan du site
119
Daniel T. Potts

« Foundations houses, fire altars and the frataraka: interpreting the iconography of some post-Achaemenian coins ». Iranica Antiqua, vol XLII, pp. 271-300, 8 fig.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Texte intégral

1Après bien d’autres, l’A. tente une interprétation de la représentation d’une sorte de tour avec porte et couronnement de merlons à cornes que porte le revers des monnaies des frataraka, princes du Fars, à partir du IIe s. av. J.-C. Cette tour a été très diversement interpretée : temple du feu ou ātašgāh, autel du feu, tombe, lieu de couronnement, « maison de fondations ». De la ressemblance avec les tours de Naqš-e Rostam et Pasargades, l’A. conclut que la représentation sur les monnaies dérive de ces tours, dont la fonction originelle aurait été oubliée. Il ignore l’étude de P. Callieri (cf Abs. Ir. 22, c.r. n°176) qui pense à une reproduction de tours funéraires, et ne pouvait connaître celle de Haerinck et Overlaet (IA 2008) qui renvoient au monde occidental. Le débat continue.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Daniel T. Potts, « « Foundations houses, fire altars and the frataraka: interpreting the iconography of some post-Achaemenian coins ». Iranica Antiqua, vol XLII, pp. 271-300, 8 fig. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 30 | 2010, document 119, mis en ligne le 08 avril 2010, consulté le 26 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/37750

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page