Navigation – Plan du site
134
Michal Biran

Chinggis Khan. Oxford, Oneworld (Markers of the Muslim World), 2007, 182 p., biblio., index.

Compte-rendu réalisé par Florent Souris

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Dans cet ouvrage, l’A. n’offre pas une nouvelle biographie du fondateur de l’Empire mongol. Elle se concentre sur l’impact du conquérant et de ses descendants sur l’histoire du monde islamique. Le livre est divisé en six chapitres. Le premier « Asia, the steppe and the islamic world on the eve of the Mongols » (pp. 6-26) décrit le nomadisme pastoral des steppes d’Asie centrale, puis poursuit par une description des liens entre les nomades, principalement les Türks, et l’islam. « Temüjin’s Mongolia » (pp. 27-46) montre l’évolution de la Mongolie durant l’ascension de Gengis Khan vers le contrôle du grand ulus mongol. Le chapitre suivant « World conquest: how did he do it? » (pp. 47-73) poursuit avec l’analyse des différentes conquêtes de Gengis Khan. Le quatrième chapitre « The chinggisid legacy in the muslim world » (pp. 74-107) se concentre sur les décisions (politiques, religieuses, …) des gengiskhanides et la manière dont cela affecta le monde islamique. Le professeur Biran se concentre sur des points comme le déplacement de personnes et les échanges culturels ou artistiques, en particulier entre le monde musulman et l’empire du milieu. « From the accursed to the revered father and back: changing images of Chinggis khan in the muslim world » (pp. 108-136) cherche à expliquer comment Gengis Khan et son image évoluèrent au sein du monde musulman, passant du châtiment de Dieu à un épisode encombrant pour les doctrines nationalistes des pays d’islam moderne. L’A. s’intéresse aussi à la construction d’une nouvelle histoire légendaire et monothéiste du conquérant de la part des auteurs musulmans. Enfin, « Appropriating Chinggis: a comparative approach » (pp. 137-162) s’interroge sur la manière dont les différentes régions (la Mongolie, la Chine, la Russie et l’Occident) ont fait entrer Gengis Khan et les Mongols dans leurs propres histoires.

2Finalement, l’A. présente une nouvelle approche sur la perception que les pays soumis aux Mongols eurent du fondateur de l’Empire mongol.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Florent Souris. Michal Biran, « Chinggis Khan. Oxford, Oneworld (Markers of the Muslim World), 2007, 182 p., biblio., index. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 30 | 2010, document 134, mis en ligne le 08 avril 2010, consulté le 16 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/37773

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page