Navigation – Plan du site

PRÉFACE – Abstracta Iranica 30 – 2007

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat, Poupak Rafii Nejad et Catherine Azarnouche

Entrées d’index

Rubriques :

Avant propos
Haut de page

Texte intégral

1Le volume Abstracta Iranica 30 offre 371 entrées dans les rubriques habituelles bien connues des lecteurs. Sans prétendre à l’exhaustivité, les domaines sont couverts de façon variable, en fonction du volume annuel des publications, et bien évidemment de la disponibilité de nos 69 collaborateurs, tous bénévoles. Quelques-uns nous quittent, d’autres, des jeunes surtout, nous rejoignent ; ils lisent et apportent leur regard critique sur les ouvrages de leur champ de recherche en fonction de leur temps. Qu’ils soient remerciés de leurs efforts.

2Comme le précédent numéro, la version papier paraît tardivement, après la mise en ligne, tandis que le volume 31 (recensions des publications datées de 2008) est déjà en préparation. La consultation de la revue sur Internet connaît un succès croissant : accessibilité, possibilité d’interrogations à travers les numéros déjà en ligne (vol. 22 à 30), en attendant les volumes antérieurs.

3Les évènements en Iran depuis le printemps 2009, ne sont pas étrangers au retard de la parution de ce volume, mais les changements intervenus à l’Institut Français de Recherche en Iran (IFRI), coéditeur avec « Mondes iranien et indien » et qui prépare le manuscrit ont sérieusement perturbé le travail. Le départ depuis juillet 2008 de Dominique Torabi, responsable des publications à l’IFRI et solide pilier d’Abstracta à Téhéran a créé un vide, en dépit du travail d’Annette Caracache, responsable technique de la composition. Ce vide n’a pu être comblé qu’à l’automne 2009 avec l’arrivée de Catherine Azarnouche, qui a pris en main les publications de l’IFRI, dont la supervision de la fabrication d’Abstracta.

4Quel que soit le support, l’élaboration d’un numéro de bibliographie critique reste une tâche ardue tant pour la version traditionnelle que celle en ligne : alors qu’une revue « ordinaire » publie une dizaine ou quelques dizaines d’articles, Abstracta doit traiter des centaines d’entrées, rédigées par plus d’une cinquantaine de collaborateurs par numéro, résidant des USA au Japon, en passant par l’Iran, et quelques dizaines de pays d’Europe.

5Quoi qu’il en soit, ce long travail en amont sans compter celui des spécialistes qui œuvrent avec assiduité, acuité et passion pour la revue, porte ses fruits et récompense les efforts, pour le plus grand service des lecteurs et des chercheurs toujours à l’affût de sources fiables et renouvelées que nous espérons, à l’aide de vos suggestions, améliorer encore au fil du temps.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat, Poupak Rafii Nejad et Catherine Azarnouche. « PRÉFACE – Abstracta Iranica 30 – 2007 », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 30 | 2010, mis en ligne le 08 avril 2010, consulté le 27 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/38285

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page